Personnes enquêtées

L’enquête TeO2 porte sur des personnes de 18 à 59 ans et résidant dans des logements ordinaires, en France métropolitaine. Toute la population est concernée.

Le champ de l’enquête est l’ensemble des personnes qui vivent en France métropolitaine (à l’exception de celles qui vivent dans des collectivités comme les hôpitaux, les maisons de retraite, etc.). Les personnes ont été choisies parmi celles recensées en 2018. Plus précisément, seules certaines zones ont été choisies, aussi bien dans les communes rurales qu’en ville. Ces zones ont été choisies pour représenter l’ensemble du territoire et correspondent au périmètre de travail des enquêteur·trice·s de l’Insee.

Cinq groupes distincts sont enquêtés :

  • des immigré·e·s, personnes nées étrangères à l’étranger (« première génération ») ;
  • des enfants nés en France de parent(s) immigré(s) (« deuxième génération ») ;
  • des personnes nées dans un département d’Outre-mer ;
  • des personnes nées en France métropolitaine de parent(s) né(s) dans un département d’Outre-mer ;
  • des personnes n’appartenant à aucun des groupes précédents (« population majoritaire »), parmi lesquelles certaines ont une ascendance migratoire et présentent un intérêt particulier pour TeO2 : les personnes dont au moins un parent est né Français à l’étranger, y compris dans une ancienne colonie (« enfants de Français de l’étranger ») ; et les petits-enfants d’immigré(s) (« troisième génération »).

Pour les échantillons d’immigré·e·s et de descendant·e·s d’immigré·e·s, certaines origines ont été surreprésentées : Europe (Portugal, Espagne, Italie) ; Pays du Maghreb (Maroc, Tunisie, Algérie) ; Turquie ; Asie du Sud-est (Cambodge, Laos, Vietnam) ; Chine ; Afrique sahélienne (Sénégal, Mauritanie, Gambie, Guinée Bissau, Guinée, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) ; Afrique guinéenne ou centrale (Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin, Nigeria, Cameroun, République centrafricaine, Gabon, Congo, République démocratique du Congo et Guinée équatoriale).